Microsoft Wireless Display Adapter, la clé Chromecast plus riche, et plus chère (01NET)

1291

la promesse

Le Microsoft Wireless Display Adapter est une clé HDMI permettant de diffuser le contenu de votre mobile, tablette ou PC sur une source de projection externe tel qu’un téléviseur ou un vidéoprojecteur. Forcément, cela nous évoque la solution Chromecast de Google. Et quitte à jouer la comparaison, la clé de Microsoft est  deux fois plus chère que celle de Google, en clair : 70 euros pour la première, 35 pour la seconde. Selon nous, la Wireless Display Adapter ne part donc pas gagnante, mais à en croire les représentants de la marque, l’usage n’est pas (strictement) le même. Vraiment ?

la réalité

Côté conception, rien à signaler, la solution Microsoft est aussi soignée que celle de Google… En même temps, il ne s’agit que d’une simple coque de grosse clé USB. Toutes deux sont d’ailleurs livrées avec une rallonge permettant de les brancher sur un port HDMI sans encombrer les prises adjacentes.

Une installation ultra simple

A la différence de Chromecast, la clé Microsoft utilise la technologie Miracast, qui elle ne nécessite pas de configuration. Autrement dit, le périphérique (smartphone, tablette ou PC) se connecte à la clé en Wi-Fi direct. Attention toutefois, pour la partie PC et smartphone, la Wireless Display Adapter n’est compatible qu’avec les produits sous Windows 8.1 et Windows Phone 8.1. De fait, la clé de Microsoft n’est pas compatible avec les produits iOS.

Pour Android, il faudra disposer d’une version 4.2.1 ou plus. Sous cet OS, en fonction des smartphones et des tablettes, l’utilisation de cette technologie Miracast porte différents noms. Sur notre mobile Samsung, il s’agit du « Screen Mirroring ».

Aucune clé de sécurité n’est nécessaire pour se connecter au Wireless Display Adapter. Cette facilité d’utilisation et sa connexion Wi-Fi Direct sont ses deux points forts. Vous pourrez diffuser le contenu de votre mobile n’importe où, y compris les photos de vacances, chez des amis sans même avoir à vous connecter à leur réseau Internet. Côté navigation, la réactivité est très bonne et si le menu d’accueil d’Android sur smartphone s’affiche en mode portrait ce n’est pas franchement un problème, la lisibilité reste excellente.

D’autant que dans l’environnement d’une application, on profite de toute la largeur de l’écran puisque le smartphone rebascule en mode paysage. On apprécie alors très rapidement cette solution pour une utilisation professionnelle : il devient très simple de projeter des tableaux Excel ou une présentation PowerPoint depuis son mobile ou sa tablette avec un excellent confort.

Les utilisateurs de PC ou tablette sous Windows 8.1 pourront naturellement la fonction de duplication d’écran, mais aussi d’extension. Là encore, l’intérêt est évident : assurer une projection sur un écran tout en lisant ses notes sur l’autre. Cette extension sera aussi très pratique pour continuer d’utiliser son PC pendant que vous diffusez une vidéo sur la TV. Notez que nous n’avons relevé aucune latence ou presque entre les actions opérées avec le clavier et la souris, et l’affichage sur l’écran Miracast. Pas mal.

Le streaming vidéo fait fondre la batterie

La diffusion vidéo exige que l’écran du mobile soit allumé, ce qui impacte forcément la batterie de ce dernier lors de la lecture de vidéos depuis YouTube ou Netflix. La consommation du Wi-Fi nécessaire à la connexion au service ajoutée à celle de la technologie Miracast font fondre le niveau de batterie à vue d’œil.

Sur notre Samsung Galaxy Note 4, pourtant une référence en matière d’autonomie (15h22 en lecture vidéo), le niveau de batterie a chuté de 30 % en 1 h de lecture vidéo depuis Netflix. Et pourtant, étant donné qu’il faut laisser l’écran du smartphone allumé, nous avons bien veillé à ce que sa luminosité soit au minimum. Pour rappel, la clé Chromecast de Google ne requiert pas que le smarpthone reste allumé pour lire une vidéo depuis Netflix ou encore YouTube.

Miracast vs Google Cast

Il est évident que la clé Wireless Display Adapter permet d’utiliser beaucoup plus de fonctions que la clé Chromecast, ne serait-ce que pour les utilisateurs de PC qui souhaitent diffuser des vidéos sur leur TV. Chez Microsoft, on ajoute que Wireless Display Adapter est compatible Full HD, alors que la Chromecast se limite à du 720p. Pour le coup, le point est en faveur de Microsoft.

Autre atout de la clé Microsoft, elle permet de diffuser l’image ET le son en Wi-Fi. De son côté la technologie Chromecast propose bien une fonction appelée « caster l’écran », désormais compatible avec de nombreux smartphones, mais elle se limite à la diffusion vidéo uniquement (et non audio).

Ainsi, nous avons pu jouer à un titre Android sur notre TV avec des conditions… presque correctes. Si le jeu est gourmand, même si le smartphone le fait tourner parfaitement bien, le streaming vidéo dégrade la qualité. Comme le montre l’image ci-dessous, c’est la foire aux pixels et au crénelage.

Si Real Racing 3 perd alors de sa « superbe », le jeu est aussi ralenti. Un problème que nous avons également constaté avec des titres plus légers, dont Subway Surfer, qui lui aussi n’est pas très fluide. A moins d’aimer les jeux de cartes ou partager vos talents à CandyCrush sur TV, on n’utilisera pas cette solution pour diffuser ses jeux mobiles. Précisons enfin que nous avons également fait tourner ces titres via la fonction « caster l’écran » de Chromecast… le résultat est sensiblement le même.

le verdict

Avant les tests, nous n’étions pas spécialement emballés par la clé HDMI Wireless Display Adapter de Microsoft. Positionné face à la Google Chromecast, on ne comprend pas bien son prix de 70 euros… et c’est toujours le cas. Visiblement nous ne sommes pas les seuls puisque les grandes enseignes elles-mêmes (FNAC, Darty, etc.), pourtant réputées pour appliquer les prix publics, la proposent entre 58 et 60 euros. À l’heure du bilan, nous reconnaissons volontiers que cette clé apporte des usages très intéressants et sa facilité d’utilisation est un atout indiscutable, surtout pour les utilisateurs des produits Windows 8.1 et sa déclinaison mobile Windows Phone 8.1. Pourtant, impossible de lui mettre plus de la moyenne en raison de son prix beaucoup trop élevé. Par exemple, l’Emtec Mirror TV Dongle, un produit similaire qui a fait ses preuves au labo 01net.com, est proposée à 37 euros. Alors à 40 ou 45 euros, on dit oui, mais pas davantage… même pour la certification Microsoft.

01Net – voir plus

 

· · · ·


Articles similaires et commentaires

Tags populaires

4K 5G Amazon Apple Tv CES2015 Chromecast Facebook Firefox google HDMI HFR Html5 Microsoft Netflix Set top box STB Tendance Twitter Vidéo Youtube
Translate »