Les 10 tendances 2015 que nous aimerions beaucoup voir se réaliser – Blog du Modérateur

1003

Tous les ans, nous subissons les carnets de tendances pour l’année à venir. Dans le domaine digital, elles sont particulièrement savoureuses. Pour fêter cette « saison des tendances 2015″, nous vous livrons nos tendances idéales, celles que nous aimerions voir se réaliser l’année prochaine. Évidemment, il y a assez peu de chance pour cela soit le cas, mais on peut toujours rêver. Qui sait, nous aurons peut-être un Internet meilleur sous le sapin !

Tous les ans nous y avons le droit. Tous les ans elles ne sont qu’un recueil de ce que tout le monde un tant soit peu sérieux connaît déjà. Tous les ans, elles  enfoncent des portes déjà grandes ouvertes. Et pourtant, tous les ans, nos gourous du web préférés nous refont le coup. Respectez-nous, arrêtez. Et si vous voulez un condensé des présentations SlideShare à venir, sans trop se mouiller on peut prévoir :  l’importance croissante de la vidéo sur Facebook et Twitter, l’explosion des services de messagerie instantanée, la monétisation d’Instagram, encore plus de native advertising, l’apparition de réseaux sociaux de niche ou éphémères… Ne me remerciez pas.

« Incroyable ! Les gens se sont enfin achetés un cerveau et ne cliquent plus sur les titres putassiers ! La suite va vous étonner. » Bon, peu de chances pour ça se réalise, mais souhaitons tout de même des contenus plus fouillés, plus détaillés, et moins racoleurs qu’en 2014.

Si seulement le contenu n’était pas réutilisé jusqu’à la moelle par une multitude de site, qui ne sont plus capables de créer une ligne de contenu original… En 2014 on a pu lire la même information, souvent traitée au mot près, sur des myriades de sites. Souhaitons qu’en 2015 ces pratiques soient sanctionnées, et qu’Internet retrouve un peu d’originalité et de créativité. La créativité n’étant ni la reprise de CP, ni la reprise de ce que vient de faire le concurrent.

En 2014, chaque jour sur Twitter était un jour d’indignation. Féministes, journalistes, amis des animaux, publicitaires, politiques… tout le monde a eu son quart d’heure d’indignation cette année. En 2015, l’indignation n’aura plus sa place sur Twitter. Qui ne sera plus que paix, joie et amour donc.

death-to-bullshit-600x450Le mot buzz est à l’origine de bien des maux : lipdub, reprises de Happy, concours dubsmash d’agences, élection du meilleur « master of buzz » du monde… En 2015, les agences arrêteront de proposer des « opérations buzz » à leurs clients, les annonceurs arrêteront de « vouloir faire le buzz » avec 3 employés et un stagiaire étudiant en histoire du cinéma, et les mots buzz (ainsi que bad buzz) seront définitivement abandonnés. Bon, malheureusement cela nous fera passer à côté de quelques pépites.

L’importance prise par les « Top X » est assez fascinante. Entre un titre normal et un titre en top, l’engagement n’a rien à voir, et le taux de clic des titres en Top est largement supérieur. Il en résulte une multiplication de Top insipides. En 2015, souhaitons que les Top n’attirent plus le chaland.

La « communication d’influence » est sûrement un des avatars du marketing digital les plus discutables. Penser qu’une marque va décupler ses ventes parce qu’elle a invité 20 blogueurs à boire du champagne est encore acceptable en 2014. Résultat, les « opérations influenceurs » plus ou moins pertinentes fleurissent. Si certaines sont vraiment bien ficelées, la plupart sont totalement dévoyées et n’ont surtout aucun intérêt.

Toutes les semaines une agence de e-rp me propose ses « nouveaux clubs de golf révolutionnaires », « sa dernière étude sur les femmes et l’orgasme », « son dernier gloss à paillettes » ou la sortie d’un nouveau logiciel qui « révolutionne l’expertise comptable ». Et pourtant je ne fais pas de golf, j’écris sur un blog social media, et non un blog sexo, je ne mets pas de maquillage et je ne suis pas comptable non plus. Le ciblage RP/e-RP est trop souvent inexistant ou totalement fantaisiste. En 2015 souhaitons la fin des CP envoyés à la volée. Ça ne sert à rien sinon donner une très mauvaise image de votre marque ou de votre agence.

Le « débat Google  » est un sujet de friction récurrent entre les utilisateurs du service et les autres. D’un côté, les utilisateurs défendent bec et ongle leur réseau social favori, de l’autre, on se gausse du faible nombre d’utilisateurs supposé (la bonne vieille métaphore de la ville fantôme)  ou d’un supposé abandon de G par Google prochainement. Et le débat sur l’utilité ou non pour une marque d’être présente sur le réseau revient de façon (trop) récurrente. Alors souhaitons la fin (ou l’avènement) de G pour 2015, cela nous évitera ces interminables débats aussi stériles qu’insupportables.

D’après une « étude » récente, Instagram vaudrait 35 milliards de dollars. Twitter dont les pertes s’élèvent à 175 millions au 3ème trimestre est quant à lui valorisé à 23,5 Milliards. Les chiffres qui donnent le tournis et qui sont totalement déconnectés de l’économie réelle. En 2015, souhaitons la fin de cette période spéculative. En attendant vous pouvez toujours investir dans le Blog du modérateur. Vue la croissance de notre base utilisateurs, et nos capacités de monétisation, sa valorisation est estimée à 5 millions d’euros. Une bonne affaire donc.

Voir l’article

www.blogdumoderateur.com – 2014-12-23 14:52:20



Articles similaires et commentaires

Tags populaires

4K 5G Amazon Apple Tv CES2015 Chromecast Facebook Firefox google HDMI HFR Html5 Microsoft Netflix Set top box STB Tendance Twitter Vidéo Youtube
Translate »